domicile & citoyen

Transformations des rapports humains et de travail, innovation technologique et digitale, bouleversements des modèles familiaux et des modes de vie, allongement de la durée de vie, forte natalité conjuguée à un fort taux d'activité des femmes, basculement économique vers l'emploi de service, émergence de nouvelles formes d'activité et d'intermédiation… 

Autant de remises en cause des équilibres sociaux, économiques et sociétaux, pour les citoyens comme pour la puissance publique dont les modes d'intervention sont eux même en question.

Le modèle social s'essouffle, la crise économique accentue le besoin de renouveler les perceptions, de questionner le « sens » pour accompagner l'émergence de nouveaux rôles et de nouveaux équilibres.

Espace privé, inscrit dans le code civil, le domicile est le lieu « unique » d'ancrage existentiel et social du foyer et de ses habitants. Dans une société en mouvement, le domicile est lui-même objet detransformations. Son rôle se démultiplie, il est la matrice de nouvelles pratiques sociales tout en étant « bousculé » par elles.

« Habiter » le domicile dans toutes ses dimensions, y compris numériques
Dans quelle mesure ceux-ci débouchent-ils sur de nouvelles pratiques citoyennes, préservant l’individu comme le bien vivre ensemble ?
Comment le domicile devient-il espace de rencontre entre besoins des concitoyens et réponses proposées, y compris par les politiques publiques et la société civile ?